Syndic de copropriété

le syndic de Mont-Blanc Immobilier : votre interlocuteur unique 

Confier la gestion de sa copropriété, c’est remettre symboliquement les clefs de son bien entre les mains d’un expert, et une confiance que l’on ne souhaite pas voir s’éparpiller. 

Chez Mont-Blanc Immobilier, le gestionnaire syndic est votre seul interlocuteur. Explications. 

1 métier: 7 Piliers

Pour Mont-Blanc Immobilier la polyvalence du métier de syndic repose sur sept valeurs complémentaires. Des lignes fortes garantissant la qualité de service. Témoignages. 

1 la Disponibilité :

« C’est tout le temps et à 100%. Quand les copropriétaires de résidences secondaires sont chez eux, c’est pendant leur période de vacances; il FAUT donc être présent sur le terrain et à leur écoute. Même s’ils viennent au bureau sans rendez-vous, ils doivent tout de suite avoir quelqu’un en face d’eux: cela fait partie de la relation commerciale d’être là pour les accueillir. parfois, nos clients passent à l’agence juste pour un bonjour ou pour prendre des nouvelles »

2  Réactivité :

« Nos clients attendent de nous des réponses immédiates, surtout lorsqu’ils sont en vacances: ils ne veulent pas qu’un imprévu vienne les gâcher. On essaie de faire au plus vite dans les réponses de mails. Et dans 90% des cas, les demandes sont traitées dans la journée. Bien sûr, toutes sont aussi importantes, mais nous faisons le tri dans les urgences: par exemple, certains dossiers administratifs et les gros chantiers sont traités en priorité grâce à des artisans de confiance, eux aussi réactifs, à qui nous savons pouvoir faire appel régulièrement. » 

3 Transparence :

« c ‘est capital pour qu’il y ait un rapport de confiance avec nos clients, et que l’on travaille sur des bases saines. Ainsi, à la réception des appels de charges en fin de période, quand il y a des interrogations sur le détail des factures, sur les montants facturés  voire sur la présentation du document, nous donnons évidemment toutes les explications nécessaires. Laisser un flou, ce serait faire place à la suspicion. D’où des vérifications de comptes et la mise au courant de tout ce qui se passe dans la copropriété par les membres du conseil syndical. Une copropriété avec de bons comptes est une copropriété où il y a peu de chances qu’il y ait des problèmes. C’est pour les éviter que nous fournissons des comptes clairs, quasi-parfaits. »

4 Ecoute :

« être à l’écoute, c’est le corollaire de la réactivité. Parfois, les copropriétaires nous racontent des choses qui ne sont pas en rapport direct avec leur résidence, mais qui peuvent avoir une incidence souterraine et permettent de consolider nos contacts. » 

5 Rigueur :

La rigueur est obligatoire dès lors que l’on gère l’argent des propriétaires et que l’ont fait de la comptabilité. il faut donc suivre une organisation stricte, en respectant nos plannings et nos délais : la moindre entorse peut avoir de grosses incidences. C’est la rigueur qui nous permet de mener les tâches, quotidiennes (appels de fonds, états des dépenses pour l’assemblée générale, règlements des fournisseurs etc.) tout en intégrant les impondérables tels qu’un dégât des eaux qui exige une solution immédiate. »

6 Anticipation :

Ce serait génial si l’on pouvait anticiper tous les problèmes, il n’y en aurait plus aucun! Anticiper fait partie des missions quotidiennes : en effectuant le tour des copropriétés, on peut découvrir des choses qui nécessitent d’être améliorées, aussi bien dans la gestion courante que dans le bâti. Et s’il y a des travaux, il faut s’organiser pour qu’ils soient faits dans les temps avec les architectes, les maîtres d’oeuvre, les réunions,  de conseil syndical… C’est en cela qu’il est important de se déplacer. Anticiper, c’est aussi se tenir bien courant sur les nombreuses évolutions législatives de ces dernières années (lois ALUR et Elan) afin, à notre tour, de bien informer nos copropriétaires. »

 7 Proximité :

« C’est vraiment par la pratique du terrain qu’on connaît les copropriétés  dans leurs spécificités, en rencontrant  les propriétaires : on ne peut rien faire sans eux. c’est important qu’ils nous voient, qu’ils sachent que l’on est là pour s’occuper d’eux. Même si l’on n’a pas trouvé la solution pour se cloner (sourire). Car si l’on n’est pas sur le terrain, c’est que l’on est bien au bureau pour recevoir nos clients. bien sûr on gère beaucoup grâce aux mails et par téléphone, mais cela ne remplace ni le terrain, ni le contact humain avec nos propriétaires. ils apprécient les discussions avec leur syndic. 

Chloe PANEK, Agence des Houches 
Myriam GUILLE, Agence des Contamines 
Madeleine GERMAIN, agence de Saint-Gervais les Bains 
Jenny CHAINE, agence de Combloux
Pascal HIBLOT, agence de Combloux